Kit de secours

Le kit de secours est vendu pour les urgences qui surviennent après un dysfonctionnement de l’organisme qui provoque un malaise, d’une maladie ou d’un accident. Le but de ce dernier est de venir en aide et de porter les premiers soins à la victime. Il est donc un matériel essentiel dans ces cas soudains et involontaires que subit la personne. La nuance avec la trousse de secours, c’est que le kit est vendu en ligne ou en magasin avec les éléments qui le compose sous forme de pack, en tenant compte d’une activité ou d’un lieu précis tandis que la trousse elle, peut se constituer selon les volontés et les besoins de son propriétaire.

 

Pourquoi se munir d’un kit de secours ?


Tout le monde sait que personne n’est à l’abri du danger et que nul n’est invincible. Les maladies comme les petits bobos sont le lot du commun des mortels. Seulement, pour ne pas rester des malheureuses victimes, les kits de secours ont été mis en place afin de remédier à ces circonstances désolantes et parfois dramatiques. Le sac ou la mallette (peut importe sa forme) conçu pour ces situations permettent de donner les premiers soins. Si c’est bénin comme une petite éraflure ou une ampoule, cela se règle facilement, par contre, si c’est à caractère critique, ses éléments servent à faire le nécessaire afin de mettre la personne hors de danger dans la mesure du possible en attendant une évacuation.

Acheter un kit, c’est être prêt à toutes éventualités.

Mis à part cela, les raisons sont multiples : il arrive que les personnes n’aient aucune envie ou nullement le temps d’acheter un à un les médicaments et les accessoires qui doivent se trouver dans l’objet. En se procurant un coffret constitué au préalable, le profane a déjà de quoi prévenir les dangers et les risques vu qu’elle représente une panoplie de secours presque idéale. Facile à utiliser et disponible dans tous les magasins spécialisés, le kit de secours est plutôt recommandé pour ceux qui ne sont pas malades ou qui ne présentent pas de maladie pathologiques. Les entreprises ou les établissements scolaires peuvent également s’en fournir car les médicaments n’y sont pas autorisés du fait de sa nature communautaire. D’ailleurs, pour les écoles, les seuls produits autorisés sont bien mentionnés dans le Bulletin Officiel de l’Education Nationale.

 

Comment se présente le kit de secours ?


Les formes, les tailles, les couleurs, les prix, la teneur et les composants sont différents selon le fournisseur ou le concepteur. La sélection doit se faire surtout au niveau des composants c’est-à-dire de ce qui se trouve à l’intérieur. En effet, ce sont ces derniers qui vont permettre d’administrer les premiers soins au malade ou à l’accidenté. Ils doivent donc répondre au besoins et tenir compte des risques qu’encourent les individus lors de leurs activités quotidiennes ou spécifiques comme un voyage dans un pays étranger, le travail sur un chantier, une randonnée ou de simples tâches ménagères. Toutes les situations et les contextes peuvent être le théâtre d’une mauvaise surprise voilà la raison pour laquelle à chaque situation, son kit de secours préalablement établi.

Avec le lot se trouve également des notices et guides qui indiquent de façon très compréhensible le mode d’emploi et l’utilité des éléments qui s’y trouve pour un usage des plus efficaces. Ainsi, même sans avoir pris des formations, il est tout à fait possible et enfantin de s’en servir.

Par ailleurs, les concepteurs ont veillé à ce qu’il respecte les normes de sécurité et d’usage exigées. Il est donc léger, facile à transporter et pas encombrant afin de faire en sorte qu’il ne ralentisse pas l’intervention. Le kit de secours doit également avoir des propriétés antichoc car toutes les possibilités en cas de panique sont à prévoir. Elle doit être constamment étanche et ne pas être sensible à la chaleur. Toutefois, malgré que les essentiels soient bien présents, il faut remarquer que pour les cas extrêmement graves, certains outils de secours manquent. Ce manque que le coffret préétabli présente est sans doute la raison pour laquelle les secouristes professionnels ne parviennent pas à l’adopter et préfèrent constituer eux-mêmes le contenu.

 

Quelques exemples de kit de secours


Bien évidemment, en règle générale, le kit de secours ne contient pas de médicaments vu que ces derniers ne sont jamais inoffensifs et n’ont pas les mêmes impacts sur toutes les personnes. L’être humain ne répond pas de la même manière aux substances qu’il consomme : les allergies sont des risques qu’ils pourraient présenter. En outre, il existe ce qu’on appelle les contre-indications qui doivent être pris en compte. Par conséquent, le coffret est fait avec les essentiels, les basiques et les indispensables et présente une combinaison d’accessoires et d’instruments suivant les risques auxquels ‘individu s’expose. Cependant, on remarque que la paire de ciseaux à bouts ronds, la pince à épiler ou à échardes, les épingles de sûreté sont des instruments qui sont habituellement compris à l’intérieur et que les usages uniques sont privilégiés.

Prenons l’exemple d’un kit de secours de randonnée. Il est vrai que le contenu varie d’un pack à un autre mais on y découvre au minimum :

  • une paire de ciseaux à bouts ronds
  • des paires de gants latex
  • des mouchoirs en papier
  • une pince à épiler ou à échardes
  • des compresses stériles
  • un paquet de bandes collantes pour les appliquer sur les plaies
  • des pansements individuels de divers formats
  • des pansements anti-ampoules (les ampoules sont les maux qui arrivent le plus souvent lors de ce genre de sortie)
  • une couverture de survie pour éviter à la victime d’être en état d’hypothermie ou pour veiller à ce qu’elle ne prenne ni trop chaud, ni trop froid.
  • un rouleau de sparadrap
  • un spray antiseptique qui a l’avantage d’agir sur un large spectre

Pour un pack censé remédier aux brûlures, voici le minimum : des tubes de pommade et de gel anti-inflammatoire ainsi que l’antiseptique pour le nettoyage.

On remarquera que ce sont surtout des produits et accessoires qui traitent et soulagent les douleurs de l’extérieur.